Nos conseils


Anticipez vos commandes

Si vous ouvrez votre structure en septembre, vous ne serez sûrement pas les seuls, ce qui implique un délai plus long de tous les fournisseurs (la demande augmente mais pas les capacités de production). N’oubliez pas non plus que tout le monde veut profiter de la plage en juillet-août.

Faites du beau

Le meilleur vecteur de communication c’est la crèche en elle-même. Si elle est soignée, elle renverra une image positive.

Faites du pro

Vous êtes des pros, montrez-le. Si les familles voient le même mobilier que dans la chambre de leur enfant vous perdez en crédibilité. La PMI appréciera et votre équipe aussi.

Faites du solide

Mieux vaut dépenser un peu plus au départ que de racheter du mobilier chaque année. Choisissez du mobilier adapté à la collectivité, à l’usure et à un nettoyage quotidien.

Evitez la folie des grandeurs

Chacun son style mais attention à ne pas trop en faire, surtout si c’est votre première crèche. Trop de mobilier tue le mobilier. Pensez à garder de l’espace pour les enfants. Au contraire pas assez de meubles et votre crèche aura l’air vide et triste, pas vraiment sympa quand les parents viennent visiter. Notre liste type est là pour vous aider.

Soyez économe

Au démarrage, conservez un peu de votre trésorerie pour payer les salaires et le loyer le temps que la crèche atteigne son seuil de rentabilité.

Mettez en avant votre crèche

Nous parlons de petite enfance, votre structure doit être joyeuse, quand vous faîtes visiter ou publiez des photos, montrez votre travail sous son meilleur jour : pensez à allumer la lumière ! (Hors dortoirs pendant la sieste bien entendu).